Qu'est-ce que l'ostéopathie ?
"L’ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé". C’est ainsi que le Référentiel Métier Ostéopathe ® définit la profession.
Un art qui repose sur une science et utilise des techniques. L'ostéopathie se réfère à l’anatomie et à la physiologie. Elle repose sur des compétences spécifiques, une connaissance approfondie du corps humain et des interactions entre chacun de ses composants.

Pour quels motifs consulter ?
De la tête aux pieds : l’ostéopathie intéresse tous les grands systèmes du corps : orthopédique et locomoteur, neurologique, cardio-vasculaire, digestif, genito-urinaire, ORL et pulmonaire, neuro végétatif sans oublier les séquelles de traumatismes.
Le texte complet de ce chapitre se trouve sur le site de l’Union Fédérale des Ostéopathes de France (UFOF)

Comment se déroule une séance d'ostéopathie ?
Je vous réserve 1 h de consultation.
Apportez vos examens complémentaires si vous en avez.
Quelquefois il peut être intéressant d’avoir écrit les grandes dates de "votre histoire" pour faciliter la compréhension chronologique de votre cas.

L'ostéopathie est-elle reconnue et remboursée par la sécurité sociale?

Depuis le 12 Mars 2002, la profession d'Ostéopathe est officiellement reconnue (art. 52bis de la loi sur le droit des malades). Les décrets d’application de cette loi datent, eux, d’Avril 2007. Ils dressent le champ de compétence de l’ostéopathe, précisent quels sont les praticiens autorisés à dispenser des soins ostéopahiques par liste préfectorale (la liste devrait être éditée en Août 2008) et leur conditions d’exercice.

Cette reconnaissance ne permet cependant pas un remboursement par la sécurité sociale. Mais, de nombreuses mutuelles (et leur nombre augmente sans cesse) remboursent tout ou partie du coût des séances. Vous pourrez trouver à cette adresse (cliquer ici) une liste actualisée des mutuelles remboursant les soins de votre ostéopathe.

Quelle est l'origine de l'ostéopathie ?
Science séculaire, l’Ostéopathie fut structurée au 19ème siècle aux États-Unis, par Andrew Taylor STILL. Premier médecin à comprendre les interrelations entre le système musculo-squelettique et les autres systèmes organiques d’une part ; entre la mobilité et l’équilibre fonctionnel de l’ensemble du corps humain et l’état de santé d’autre part.

En 1874, il rompt avec la médecine traditionnelle de son époque, puise dans la médecine grecque, égyptienne, indienne et se rend compte que l’équilibre de la santé passe par l’équilibre du squelette. Ayant compris que la charpente osseuse est solidaire et garante de l’harmonie des systèmes nerveux, musculaires et circulatoires, il formule le postulat suivant : "la structure gouverne la fonction".

En 1900, un de ses disciples, William G. SUTHERLAND (1872-1954), diplômé de la première école américaine d’Ostéopathie, découvre l’Ostéopathie crânienne. En désossant des crânes humains, il valide son intuition : l’emboîtement des os, leurs structures, leurs articulations entre eux favorisent la malléabilité du crâne.

Andrew Taylor STILL enseigne l’Ostéopathie et crée la première école à KIRSKVILLE, petite ville du Missouri, puis John M. LITTLEJOHN, son élève qui a fondé celle de CHICAGO, ouvre en 1918, en Europe à LONDRES, la British School Of Osteopathy. Ce n'est qu'en 1950 qu'un Ostéopathe français de formation anglaise Paul Gény, fonda la première Ecole Française d'Ostéopathie qui dès sa création connut un succès important.

Quels sont les principes de l'ostéopathie ?
La structure gouverne la fonction : Là où la mobilité est normale et harmonieuse, la maladie ne peut se développer.

Le rôle de l'artère est absolu: une bonne "circulation" (artério-veineuse, lymphatique…) est indispensable à une bonne santé et toute entrave lui est nuisible.

L'homéostasie : le corps a la possibilité de maintenir à leur valeur normale ces différentes constantes physiologiques.

La globalité : les différentes parties du corps sont inter-dépendantes les unes des autres. La manifestation douloureuse est souvent l'effet et pas toujours la cause du problème.